batbing

Les actualités Novatim

Toutes nos actualités informatiques et clients

Mylène – Assistante administrative

Surface Pro 4 : que penser de la nouvelle tablette « hybride » de Microsoft ?

Voilà quatre ans que Microsoft a lancé ses tablettes PC, ces versions hybrides, pensées pour une meilleure polyvalence. Avec le temps, les défauts des premières Surface ont été gommés. Désormais, l’écran est plus grand, la tablette plus fine. Un vrai système d’exploitation abouti (Windows 10) est à bord… Le point sur la Surface Pro 4.

Surface Pro 4, une mise à jour technique de la Surface Pro 3 ?

Associer la facilité d’utilisation en tout lieu d’une tablette ultraportable à la performance d’un ordinateur PC portable, un défi impossible à relever ? Microsoft s’y est cassé les dents à plusieurs reprises par le passé. Les premières Surface Pro n’étaient pas mise en avant, avec un système d’exploitation pas à la hauteur, un écran légèrement petit ou encore un trépied qui ne voulait pas se régler. La Surface Pro 3, débarquée à l’été 2014, a marqué un vrai renouveau. Le PC 2-en-1 version 2015 semble, de premier abord en tout cas, être une simple mise à jour technique de la Surface Pro 3.

Visuellement, difficile de faire la différence. La Surface Pro 4 possède un écran de 12,3 pouces de diagonale et une résolution de 2736 x 1824 px, 267 ppi. Une taille en hausse de 0,3 pouce ! La vraie différence concerne l’épaisseur, en recul d’un demi-millimètre (9,1 mm à 8,45 mm). Les utilisateurs de la Surface Pro 3 identifieront tout de suite la première nouveauté : le clavier Type Cover et le trackpad plus grand (hausse d’environ 40% de la surface). En utilisation PC, il faut avouer que l’on se rapproche des standards exigés. La connectique est bonne (4 ports USB 3.0, 2 Display Port 4K, Ethernet). Une mise à jour bienvenue !

Surface Pro 4 : de la nouveauté matérielle !

A l’intérieur, changement des processeurs ! Des intel, du Core M3-6Y30 pour l’entrée de gamme jusqu’au Core i7-6650U pour le haut de gamme sont utilisés. Avec la mémoire (de 4 à 16 Go) et le stockage (128, 256 et 512 Go), le choix de configuration est fort. Seul bémol, malgré cette fiche technique en nette amélioration, notamment dans la configuration i7, l’autonomie n’est pas améliorée en comparaison avec la Surface Pro 3.

La Surface Pro 4 va-t-elle trouver son public face à l’iPad Pro d’Apple qui pourrait venir déstabiliser le leader du marché ? Réponse dans les prochains mois.

Publié le 3 novembre 2015
Retrouver toutes nos actualités
Mentions légalesPlan du siteCopyright 2018