batbing

Les actualités Novatim

Toutes nos actualités informatiques et clients

Mylène – Assistante administrative

Navigateurs internet : les chiffres clés en 2016

Après une longue période de domination de la part d’Internet Explorer, le monde des navigateurs internet a connu une véritable révolution depuis ces 10 dernières années. Entre la montée en puissance de Firefox, le recul marqué d’Internet Explorer puis l’explosion de Google Chrome, voici les chiffres clés du secteur en 2016.

Google Chrome, champion toutes catégories

Google Chrome est aujourd’hui le navigateur le plus utilisé dans le monde. Selon les données compilées par StatCounter, il culmine à plus de 56,75 % de parts de marché (avril 2016) et devance très nettement son premier concurrent Firefox, à seulement 14,4 % de parts de marché. Au niveau hexagonal, la situation est à peine moins contrastée : Google Chrome compte 47,71 % de parts de marché tandis que Firefox est à 20,98 % devant Safari (12,91%) et Internet Explorer (11,79%). Elle semble loin l’époque à laquelle le navigateur de Microsoft était en position ultra dominante. La bascule, c’est en 2012 / 2013 qu’elle est intervenue. Tenant encore plus de 30% du marché au début de l’année 2013 (source AT Internet), Internet Explorer s’est vu dépassé par Google Chrome en fin d’année, Firefox lui emboîtant le pas une année plus tard (octobre 2014). Entre avril 2012 et octobre 2014, le navigateur historique au logo bleu a perdu la moitié de ses parts de marché. La progression de Google Chrome semble être la copie exactement inverse de celle d’IE. Quand le premier a émergé pour devenir aujourd’hui leader, le second a plongé, et fait figure de nos jours d’antiquité.

Firefox absent du mobile, UC Browser en alternative à Google Chrome

Au rayon des navigateurs pour mobiles, Google Chrome est là encore le leader. Ce statut est toutefois plus récent. En France, ce n’est que depuis le début de l’année 2015 que le navigateur de Google a réellement creusé l’écart avec le navigateur historique sur mobile, Safari. Car pendant des années, et notamment depuis 2008 et l’arrivée des premiers iPhones, le navigateur d’Apple semblait seul au monde. Le navigateur Android sera le premier à s’attaquer à Safari, contrôlant 40 % du marché en 2013. Mais il recule ensuite, se faisant dépasser notamment par Google Chrome, aujourd’hui nettement en tête.

En France, en avril 2016, Google Chrome est à 45,24 % de parts de marché sur mobile devant Safari et ses 27,76%. Suivent ensuite Samsung Internet (10,16 %) et Android (7,65%). Au niveau mondial, le constat est quasi similaire : 34,17 % pour Google Chrome, et 17,48 % pour Safari. On retrouve toutefois intercalé entre les deux géants UC Browser, avec 19,75 % de parts de marché. Le navigateur alternatif, lancé en 2004, connaît une ascension très marquée depuis plus d’un an, malgré quelques controverses sur son niveau de sécurité limité…

Publié le 10 mai 2016
Retrouver toutes nos actualités
Mentions légalesPlan du siteCopyright 2018