batbing

Les actualités Novatim

Toutes nos actualités informatiques et clients

Mylène – Assistante administrative

Les niveaux d’adoption du Cloud privé en France

Le Cloud privé, c’est-à-dire accessible par une seule organisation, est un sujet qui intéresse de nombreuses entreprises. Selon les données compilées par l’observatoire du Cloud privé en France par IDC, près de la moitié des grandes entreprises ont déjà lancé des projets de Cloud privé au cours des dernières années. Les entreprises qui disposent d’un projet de déploiement dans leurs cartons sont également très nombreuses, et les structures qui se disent désintéressées par une telle initiative paraissent minoritaires (29%). Cet engouement masque toutefois un niveau d’adoption très disparate entre les entreprises. Faisons un point complet sur cette adoption et ses évolutions à l’avenir.

L’adoption du Cloud privé en hausse

Si l’on met de côté les entreprises qui n’ont pas de projet Cloud, alors il existe trois grands niveaux d’adoption du cloud privé. La majorité des entreprises sondées à l’occasion de l’étude HPE réalisée en février 2016 par IDC confient avoir un Cloud privé déjà déployé, et une approche structurée. 40 % des entreprises tiennent ce discours, le Cloud Privé s’intégrant dans une stratégie de gouvernance globale. C’est-à-dire ? Les entreprises appliquent un partage et une réutilisation des bonnes pratiques et des ressources entre les différents projets. Les répondants indiquent également que l’entreprise a procédé à la mise en place d’une gouvernance sur l’utilisation du cloud, sur les politiques opérationnelles, les architectures, ou encore la négociation des contrats.

Deuxième niveau d’adoption du Cloud privé : 10 % des entreprises expliquent elles avoir mis en place quelques déploiements Cloud.

Enfin, troisième niveau d’adoption, 21% des entreprises en sont encore à la phase de projet. On perçoit bien que la maturité autour de la question du Cloud privé est assez variable, mais que la progression est bien réelle.

Le budget dédié au Cloud privé devrait augmenter

Avec un taux d’adoption déjà important, et un renforcement attendu dans les prochaines années si l’on en croit le nombre d’entreprises qui indiquent avoir entamé une réflexion sur la mise en place d’une telle infrastructure, le Cloud privé se porte bien. Les perspectives liées aux dépenses associées au Cloud confirment l’engouement. En effet, le Cloud devrait passer de 23 % du budget IT des entreprises en 2015, à 39 % fin 2017. Une part non négligeable dans toutes les dépenses informatiques (logiciels, matériel, services, personnel).

La clé du succès, investir pour redéfinir l’organisation IT, et développer des compétences au sein des équipes en interne. On apprend ainsi que plus de 60% des entreprises les plus avancées en matière de cloud ont investi dans le développement des compétences qui permettent de déployer et gérer un cloud privé. Elles l’ont fait à un rythme deux fois plus élevé que les autres entreprises, qui consomment le cloud sous une forme plus conventionnelle (non-privé, ou non-hybride). Exploiter, automatiser et gérer un environnement de type Cloud privé n’est pas une mince affaire. Miser sur des personnes clés au sein même de l’organisation apparaît comme capital, au-delà de l’investissement matériel.

Publié le 17 juin 2016
Retrouver toutes nos actualités
Mentions légalesPlan du siteCopyright 2018