batbing

Les actualités Novatim

Toutes nos actualités informatiques et clients

Mylène – Assistante administrative

COP21 : Quel est l’impact des Datacenters sur l’environnement ?

Alors que la conférence sur le climat (COP 21) s’est soldée à Paris avec un accord universel historique, agir pour protéger la planète et limiter l’impact des activités humaines n’a jamais été autant au cœur des préoccupations. En matière de nouvelles technologies, des progrès sont à faire, c’est une évidence. C’est le cas notamment au niveau des Datacenter, qui pèsent sur l’empreinte écologique du secteur IT. Pointés du doigt pour leurs piètres performances, les centres de calcul s’améliorent sans cesse. Explications.

La prise en compte de l’environnement, priorité des Datacenter modernes

Un nombre croissant d’entreprises contribuent à développer un internet alimenté par des énergies durables et renouvelables. Ce constat, c’est l’ONG Greenpeace qui le faisait en mai 2015 dans son rapport intitulé « Clicking Clean, A Guide du Building the Green Internet ». Greenpeace explique notamment que plus d’une demi-douzaine d’acteurs majeurs sont maintenant engagés pour utiliser des énergies 100% renouvelables. Ces entreprises, ce sont Google, Apple ou encore Facebook, par exemple. La société de Mark Zuckerberg a notamment mis au point un Datacenter qui fonctionne avec l’énergie éolienne seule à Fort Worth (Texas). Il sera livré en 2016  et occupera environ 450 000 m².

Les géants investissent pour avoir des infrastructures plus respectueuses de la planète. Et les opérateurs de Datacenter suivent eux aussi. « Un grand nombre de clients demandent des offres alimentées de manière renouvelable » explique l’ONG. Combien pèse la consommation des Datacenters dans la consommation d’énergie en France et dans le monde ? Certains avancent le chiffre de 9% de la consommation d’électricité pour l’hexagone. Selon Greenpeace, les Datacenters représentent 15% de la consommation d’énergie du secteur des technologies de l’information et de la communication. Cette proportion devrait grimper à 21% en 2017.

Le cloud-computing vers une mutation nécessaire

Le géant Américain Microsoft lui aussi est concerné par les questions de gestion de l’énergie et de diversification de son approvisionnement. La croissance des services de cloud, dont Office 365 et Azure, a largement remis en cause sa neutralité carbone. Mais c’est bien par ce progrès que l’avenir passe. Une mutation technologique progressive du cloud est à attendre dans les années à venir afin de réduire l’empreinte de cette dématérialisation. Cette évolution pour réduire l’impact écologique des Datacenters passera par une augmentation de la virtualisation des serveurs, mais pas seulement.

Les évolutions technologiques sont déjà en cours et sont incontournables. Lorsque l’on sait que 90% des données aujourd’hui stockées ont été créées les deux dernières années, et que le nombre de personnes connectées ne cesse d’évoluer, on comprend que l’enjeu est de taille. Les solutions sont là.

L’objectif de toutes ces évolutions est simple : faire baisser le ratio P.U.E. (Power Usage Effectiveness) des Datacenters, obtenu en divisant la consommation globale d’un site par la consommation de ses équipements sur une période annuelle.

Publié le 3 décembre 2015
Retrouver toutes nos actualités
Mentions légalesPlan du siteCopyright 2018