batbing

Les actualités Novatim

Toutes nos actualités informatiques et clients

Mylène – Assistante administrative

[CLOUD] L’avenir du cloud computing

Dans un précédent article nous avons vu les bases de cloud computing, son fonctionnement, les différents modèles et les notions de cloud privé ou public.
Vous avez à présent complètement assimilé la nécessité d’utiliser un cloud dans votre environnement professionnel qui vous garantit un accès pour des logiciels partagés, de la sauvegarde externalisée, des solutions cloud comme Office 365, de la téléphonie …

Voyons dans cet article, l’avenir du cloud computing et les éventuels freins que l’on pourrait y rencontrer.

Quel avenir pour le cloud ?

Effectivement des grands noms comme Google, IBM, Amazon, Microsoft et bien d’autres sont de gros acteurs sur le marché du cloud computing mais ils favorisent l’arrivée d’innovations et d’améliorations dans le secteur du cloud. Une véritable démocratisation et simplification des usages a lieu grâce à eux.
Des évolutions importantes sont encore à prévoir : les serveurs sont devenus virtuels tout comme le stockage, les programmes et le réseau. Dans les années à venir on pourrait voir des évolutions qui répondraient aux attentes des DSI qui ont besoin d’une infrastructure scalable automatiquement, d’une agilité optimale, de temps de réponse très courts et bien sûr tout en respectant un budget serré.

Le nomadisme au travail est aussi un facteur qui a favorisé le développement massif du stockage de données et de programmes. La mobilité des entreprises et leur internationalisation favorise le télétravail. L’accès à des logiciels, programmes et données est donc un enjeu majeur dans l’entreprise actuelle et future.

La loi sur la protection des données personnelles, le RGPD (ou GDPR en anglais) demande de prendre les mesures nécessaires pour se mettre en conformité. Cela implique pour certains secteurs comme l’assurance, la santé, les avocats, la médecine, les hôpitaux … de mettre leurs données en lieu sûr avec un hébergement dédié.
Voir un rappel des points clés du RGPD.

Vu comme ça le cloud semble super ! Alors pourquoi tout le monde n’y va pas ?

Tout d’abord, la transition vers le cloud représente un grand changement dans l’organisation d’une entreprise. Beaucoup d’entreprises ont fixé le cap en 2020 pour effectuer cette transition du tout local au tout ou partiellement externalisé. Cela implique beaucoup d’investissements mais aussi un travail en profondeur sur les changements de comportements.

Au vu des conditions strictes du RGPD, beaucoup préfèrent voir leurs données hébergées en France pour une meilleure protection. L’externalisation des services dans le cloud est une vraie source d’inquiétude.

Il y a aussi une question budgétaire qui arrive avec l’arrivée du cloud. Cela peut sembler cher dans une première impression car le prix d’un cloud privé ou public peut paraître assez élevé. Cependant il convient de regarder les économies réalisées par le passage en cloud. Des outils de travail collaboratif comme les applications deviennent accessibles depuis n’importe quel poste cela revient à partager des éléments qui ne pouvaient l’être jusqu’à présent.
Il n’y a plus d’investissement dans une infrastructure et donc plus de maintenance.

L’entreprise n’est plus dépendante des pannes matérielles qui peuvent survenir car tout est redondé dans un serveur virtuel. On obtient une vraie continuité de service avec le cloud géré par des experts informatiques avec des plus comme une sécurité maximale.

Enfin, le débit internet peut être une source d’inquiétude car tout passant par le réseau internet, il est nécessaire d’avoir un débit assez puissant pour tenir la demande et offrir des temps de réponse très court. Cela passe par une fibre dans bien des cas.

En bref

Le cloud computing est un formidable facteur d’évolution dans une entreprise. Il permet un gain de temps et d’argent cependant il est préférable de bien définir ses besoins en amont. Quel type de cloud, pour quels besoins, qui va s’en occuper ? Soit vous choisissez de gérer vous-même votre cloud, soit vous l’externalisez et faites appel à un prestataire informatique.
Le cloud va continuer d’avoir une belle progression, à vous de choisir maintenant si vous prenez le train en marche ou si vous le regardez passer.

Publié le 17 juin 2019
Retrouver toutes nos actualités
Mentions légalesPlan du siteCopyright 2018